Peinture est passion de chaque jour
Après une carrière professionnelle bien remplie, sans grand rapport avec la peinture, mais par contre avec la forêt ; je devais me rendre à l'évidence.

D'aussi loin que je remonte dans ma mémoire, j'ai toujours aimé créer, mais surtout peindre !

J'ai eu la chance extraordinaire, via la profession de mon père, de rencontrer un peintre surréaliste Chilien reconnu mondialement et d'avoir établi avec lui une relation amicale.

De cette époque est resté ancré en moi un puissant attrait pour l'univers pictural.

Une fois la retraite venue, j'ai enfin mis ce souhait en perspective.
Je suis né en 1952 dans un village situé à environ 30 kilomètres de la capitale, dans lequel je réside toujours.

Ma peinture est autant instinctive qu'autodidacte, pour la simple raison qu'à l'âge de quinze ans, j'étais déjà derrière un établi ou par tous les temps sur les chantiers.

En peinture, au cours du temps, je me suis essayé à plusieurs thèmes, celui qui m'attire et fascine le plus est celui de Dame Nature, plus particulièrement la forêt ; ses eaux calmes ; les petits chemins aux odeurs de bruyère et les prairies si délicatement fleuries.

De temps à autre, je me sens attiré par le surréalisme.

Mais je suis principalement artiste peintre paysagiste réaliste.

Pour le moment j'explore et croque avec délice de magnifiques paysages forestiers, et notre nature encore préservée de toute activité humaine.

Toutes mes toiles sont des huiles sur châssis pin entoilés en lin.


En 1970 j'avais réalisé ma toute première huile sur toile qui soit présentable : Sainte Marie-Madeleine « Le Vase de Nard » d'après la peinture d'Ambrosius Benson (1490 - 1550).

Curieusement j'en étais resté là car une autre passion dévorante étant l'électronique, avait pris le pas.

Ce n'est qu'en 1997 que le désir m'a repris et poussé à retrouver mes tubes de couleurs, pinceaux et couteaux.

J'ai alors peint 12 toiles de 2012 à 2013 à la suite avec un plaisir et une émotion intense.
Ces toiles sont présentées dans la galerie, en salon des toiles privées.

J'ai senti que j'avais trouvé la voie de mon genre de peinture : les paysages bucoliques !

Malheureusement je devais absolument effectuer de lourds et longs travaux afin d'obtenir entre autres un petit coin douillet me permettant de peindre en tout confort et sécurité. En effet, un morceau du plafond de la pièce affectée à ma peinture, été déjà tombé à un endoit.

Il aura fallu attendre une décennie de travaux, soit l'année 2023, afin que je puisse reprendre sereinement ma peinture.

J'ai souvent des questions quant à savoir pourquoi je ne souhaite pas vendre les toiles présentées en salon des toiles privées.

La réponse comporte plusieurs raisons : c'est surtout que je tiens énormément à ces toiles et qu'ensuite si je les vend ; je ne pourrais plus montrer une partie représentative du style propre à ma peinture.

J'ajoute petit à petit de nouvelles toiles destinées à la vente, présentées en salon des toiles à vendre.

J'effectuerais toutes les démarches idoines lors de ma toute première vente, ainsi que le régime des artistes auteurs l'exige.

Pour l'instant je n'ai effectué aucune vente.

Vous souhaitant une agréable visite sur ces quatre salons.

N'oubliez pas qu'en salon de la toile en cours, je présente jour après jour l'avancement de la toile placée sur mon chevalet.
Peut y avoir une pause plus ou moins longue entre deux créations.